Association 14

Tu as identifié l'ego et ses peurs, et reconnue ton amertume et ses regrets.

Tu sais, et tu commences à comprendre et à re-connaître, que tu es un être de Lumière, libre de l'ego et libre d'amertume.

Tu désires puissamment sortir de l'illusion de l'incarcération - la descente dans le corps physique - où tu éprouves tant de souffrance.

Tu tends de tout ton être vers l'union au Tout divin, qui est ta véritable nature.

Tu sais cependant que tu es venu chercher quelque chose ici.

Alors, que faire de cette incarcération  qui semble tant te peser ?

 

Puisque ce n'est qu'une illusion, peux-tu la rejeter sans attendre pour t'élever dans les sphères célestes, dans le Pur Esprit, le "Je-Suis" éternel, l'Amour universel ?

Peux-tu abandonner, comme ça, les aventures vécues dans ce corps de chair, dramatiques, douloureuses ou heureuses, enivrantes ou angoissantes ?

Acceptes-tu cet abandon sans regrets, oubliant tes expériences de toi dans ton Toi ?

Poses-tu tes bagages sur le quai, pour revenir à l'état primordial d'innocence, totalement immergé dans la Conscience du Tout, oubliant définitivement l'expansion de conscience donnée par les expériences dans le monde manifesté ?

 

Ces questions valent bien d'être posées, car c'est tout le sens de la Vie qui est ici en jeu.

La réponse est dans ton cœur uni à ton esprit, reconnaissant que le corps est une réalisation merveilleuse pour faire des expériences substantielles en relation, tout comme les pensées sont des supports merveilleux pour faire des expériences spécifiques de partage, pour vivre le donner-recevoir loi essentielle de l'Amour.

Ton "Je-Suis" veut unir tous ces aspects de toi, sans que tu t'égares dans l'identification à l'un d'eux, car eux aussi sont en relation dans le sein de ton être. Ils sont ce que tu es, en perpétuel devenir pour vivre toujours plus.

Vis donc à fond ton incarcération, sans peur, dans la confiance totale en ta réalité suprême et la Foi dans la Vie, l'Amour, la Vérité et la Paix.

N'hésite pas à exprimer toutes les qualités y compris celles que tu qualifierais de négatives.

 

Ainsi tu expérimentes toutes choses en te souvenant que ta nature infinie te demande "de bien cerner que toute qualité poussée vers l'infinitude devient une qualité divine ; ou bien de montrer que dans tout jugement entre bien et mal, complet ou incomplet, beau ou laid… s'il est poussé à l'infini la partie négative s'estompe et disparaît, comme si tout jugement de valeur perdait son sens."

 

Tu n'as rien à corriger, juste à te souvenir de ta nature divine infinie.

"37 Lorsque tu es un être aimant, tu ne ressens plus le besoin d'agir sans cesse de façon aimante. L'amour n'a pas besoin d'"agir". Faire et être deviennent un. Ainsi, toutes tes actions émanent de l'être aimant, et ces actions sont appropriées en fonction de la situation. Tu seras libre de répondre avec rigueur quand la rigueur est nécessaire, tu seras libre d'être drôle ou sérieux, de répondre avec ton intellect dans une situation ou avec ton cœur dans une autre, d'être confiant en tes réponses parce qu'elles émanent de l'être aimant.

38 Tu gagneras simplement confiance en toi-même." (Un Cours d'Amour, derniers dialogues dévoilés)