Association 14

Loi

Il s'agit des lois de la spiritualité, que l'on appelait autrefois la métaphysique (par exemple la loi de réciprocité ou du donner-recevoir, ou la foi : "il nous est fait selon notre foi").

 

La Joie

 

1- Introduction

- Nous aimerions vous parler du bonheur. Le bonheur, c'est une chose que vous cherchez toute votre vie. Vous courez après sans jamais l'attraper, car vous n'avez pas compris ce que c'était le bonheur. Vous créez artificiellement le bonheur autour de vous et à chaque fois que vous l'avez trouvé, vous êtes insatisfaits, et vous courez après un autre bonheur.

Nous voulons vous parler aujourd'hui du bonheur pour essayer de vous faire comprendre que le bonheur, le vrai, est en chacun d'entre nous, en chacun d'entre vous. Le bonheur n'est pas une chose palpable, le bonheur ne se crée pas artificiellement, le bonheur est un état d'être, le bonheur est la conscience de l'Amour en soi, la conscience de la lumière intérieure.

Le bonheur, c'est vouloir, c'est concevoir, c'est vouloir être heureux, c'est projeter à l'intérieur et à l'extérieur de vous cette lumière intérieure qui vous inonde. Le bonheur se partage, le bonheur se répand autour de chaque être qui en a conscience et qui le désire.

Ne courez pas après les artifices extérieurs, ne courez pas après les créations matérielles de votre bonheur, car elles ne vous satisferont jamais. Vous courrez toujours après votre ombre. Le bonheur profond, c'est la révélation de votre être, c'est la révélation de cet Amour immense qui sommeille au fond de vous.

Le bonheur est en vous. Il suffit de le vouloir. Et nous voudrions que ce mot "bonheur" prenne une autre dimension dans vos cœurs et dans vos êtres.

Nous aimerions que ce mot "bonheur" grandisse en vous, vous projette sur une autre conscience de compréhension. Le monde est dans la peine, les hommes sont tristes mais ils sont tristes, pourquoi ? Parce qu'ils se sont coupés, volontairement ou non, mais nous préférons dire involontairement, de la Source Première du bonheur, avec cette Paix immense et cet Amour.

Alors, nous aimerions que vous vous prépariez tous à ce bonheur immense qui inondera votre monde, bientôt. Le bonheur s'apprend, le bonheur se vit. Chaque matin, lors de votre réveil à la vie pour éviter un réveil morose, essayez de vous parler à vous-même, essayez de faire vibrer en vous - le bonheur s'y trouve - essayez de chasser les nuages qui voilent votre soleil intérieur. Faites rayonner cette paix. Nous aimerions vous dire que vous avez en vous toutes les potentialités du bonheur parfait, seule la volonté de le vivre vous manque. Apprenez à cultiver le bonheur, l'Amour, chaque matin, à chaque instant de la journée, apprenez à le faire grandir et le bonheur qui naîtra en vous, et qui vous appartient de droit, qui fait partie totale de votre être profond, rayonnera avec une telle force autour de vous qu'il éveillera chez l'autre, chez votre frère, ce profond désir de Paix et de bonheur.

Évitez la morosité, évitez de voir le monde tel que vous le voyez, n'oubliez pas que vous projetez sur le monde toute votre tristesse intérieure et le monde vous renvoie à votre propre image. Si vous apprenez à projeter autour de vous et sur ce monde cet idéal de bonheur, cet idéal de paix, cet idéal vous reviendra, et le bonheur et la paix s'installeront en vous et vous n'aurez plus qu'à le faire grandir, à l'entretenir.

Nous avons besoin de vous, comme vous avez besoin de nous, bien sûr, mais nous avons besoin de vous pour transformer votre monde. Vous êtes les jardiniers de ce monde, et vous vous devez d'enlever les mauvaises herbes pour que votre jardin devienne un paradis. Vous vous devez d'y faire pousser des fleurs d'amour. Vous vous devez d'y être heureux.

Ne me dites pas que le bonheur n'existe pas, que vous avez tellement d'épreuves, que le bonheur n'est pas accessible pour vous ! Même au travers de toutes vos épreuves, le bonheur existe, même au travers d'une immense peine, d'un orage terrible, le soleil existe. Vous ne le voyez pas parce que les ombres, les nuages le cachent, mais il est présent, et votre bonheur, votre luminosité, votre soleil intérieur, sont ainsi, vous ne le voyez pas mais ils existent.

Alors, si vous voulez que votre monde puisse vivre dans cette paix, dans cette plénitude, dans ce bonheur réalisés apprenez à les réaliser en vous. Apprenez à vous connaître. Apprenez à vous aimer. Apprenez à avoir confiance en vous. Vous êtes des êtres parfaits, vous êtes des êtres divins, apprenez à vous aimer en tant que tels. N'écoutez pas ceux qui vous diront que l'humanité n'a plus de valeur. L'humanité a une immense valeur car elle a Dieu en elle, elle est la continuité de l'émanation de l'Amour Divin.

Nous aimerions que vous soyez forts, que vous ouvriez vos cœurs et vos consciences à cette nouvelle énergie qui demain sera en ce monde, cette énergie qui vous transformera malgré vous, cette énergie qui ouvrira grand les portes de votre âme, qui vous fera souffrir, si vous n'êtes pas préparés à l'accepter.

Votre monde est en pleine mutation. C'est comme un enfant qui naît, c'est comme un enfant qui prend conscience de la lumière extérieure. C'est comme un enfant qui s'éveille, un enfant maladroit, un enfant qui ne sait pas trop où il va, qui cherche ses repères. Vous êtes cet enfant.

Lorsque nous vous disons : vous êtes cet enfant, nous considérons l'humanité entière comme un seul être, chacun d'entre vous fait partie d'un tout, chacun d'entre vous brille de l'Amour Divin. Alors, apprenez à vous servir de cet Amour, apprenez à vous aimer, apprenez à respecter toute la création qui vous entoure. Apprenez à respecter vos frères, car en respectant vos frères, c'est vous que vous respectez, puisque vous faites partie d'eux.

Ils me montrent comme une immense pyramide formée de tous les êtres humains vivant sur ce monde. Pas un seul être humain n'est en dehors de la pyramide, tous en font partie et tous ont une grande utilité, car s'il manquait un seul être à cette pyramide, celle-ci ne pourrait exister.

- Ayez conscience de votre utilité, ayez conscience que vous êtes précieux à vous-même et aux autres.

Demain, les hommes de ce monde auront compris, ils auront grandi un tout petit peu, ils seront sortis de la petite enfance et ils marcheront avec la conscience qu'ils ne sont plus seuls, avec la conscience que des grands frères marchent à côté d'eux. Ces grands frères, si vous voulez, c'est nous, c'est nous qui vous aidons dans vos tourments et vos souffrances. C'est nous qui essayons de vous guider dans votre vie, mais même si nous parlons à chacun d'entre vous, vous ne nous écoutez pas. Vous ne croyez pas que cela puisse être possible que nous vous accompagnions sur votre route. Vous vous croyez seuls et abandonnés. Les parents n'abandonnent pas leurs enfants, les frères aînés aident leurs petits frères et nous sommes vos frères aînés.

Alors, apprenez à grandir, apprenez à grandir dans l'Amour, apprenez à grandir dans la paix, dans la sérénité.

Il faut simplement vouloir les choses. Vous voulez être malheureux et vous l'êtes, vous voulez être heureux et vous pourrez l'être. Projetez toujours cet idéal, l'idéal de votre vie, projetez-le devant vous et suivez cet idéal.

Demain, l'humanité entière s'éveillera, elle s'éveillera d'un long sommeil, elle ouvrira ses yeux et elle dira : "Pourquoi nous sommes-nous déchirés ? Pourquoi avons-nous pleuré ? Pourquoi nous sommes-nous tellement compliqué la vie, alors que la vie est si simple  ?"

Mais avant de comprendre, avant d'accepter, il faut faire un tout petit effort sur vous-même, un effort de compréhension, un effort d'acceptation. Acceptez que vous êtes partie intégrante de la Création. Acceptez que vous êtes une étincelle du corps de Dieu.

Nous employons le mot "Dieu" pour simplifier, mais nous pourrions aussi bien dire : "La Force d'Amour Cosmique" ou "Le Grand Créateur de l'Univers", peu importent les mots. Mais demain l'espoir est immense pour les êtres de ce monde qui y vivront, l'humanité lèvera les yeux vers la lumière, l'humanité aura compris, l'humanité ne fera plus d'erreurs, l'humanité saura se servir des facultés immenses qui dorment en elle.

Demain, chacun des êtres vivants sur ce monde pourra recevoir de la même façon ce que nous transmettons au travers de notre canal. Les portes entre les plans de la matière et les plans de l'invisible seront ouvertes et des ponts de lumière seront tracés et rejoindront tous les plans. Les hommes pourront voir leurs êtres chers disparus, ils ne seront disparus que physiquement, mais ils les verront avec les yeux de l'âme. Plus rien ne sera caché à l'humanité, car l'humanité sera prête. Elle n'aura plus d'erreurs à faire, elle les aura toutes faites. L'orgueil, la vanité, auront quitté le cœur des hommes. Ils seront remplacés par l'humilité, par l'Amour, par la Sagesse, par le bonheur et la Paix. Alors, vous que nous aimons tant, nos petits frères de la terre, ouvrez-vous, ouvrez-vous pour recevoir les immenses cadeaux que nous mettons entre vos mains.

Même si certains d'entre vous ne sont pas prêts à accepter nos paroles, qu'ils sachent que nous sommes là, que nous les aiderons, que nous les aimons, et que le travail se fera tout doucement et en silence. Ce que nous disons cheminera au plus profond de leur être et leur apportera la Paix qu'ils désirent tant.

Enfants de la terre, vous habitez un monde merveilleux mais vous n'en n'avez aucune conscience. Essayez de projeter votre conscience au-delà de ce que vous apercevez, essayez de ressentir avec votre cœur, essayez de mettre en action d'autres sens que vos sens physiques d'analyse. Essayez simplement de ressentir la joie devant un beau paysage, devant la mer qui n'est pas loin de vous, devant une fleur. TOUT est joie ! Il faut simplement que vous vous arrêtiez cinq minutes, que vous regardiez, que vous ressentiez, que vous puissiez vibrer en harmonie avec ce qui vous entoure. C'est le début du bonheur, c'est la porte ouverte au bonheur, mais il faut le vouloir, il faut le désirer.

Nous vous aiderons de plus en plus à prendre conscience, si vous êtes sincères et si vous le désirez, nous vous aiderons à grandir. Vous sortirez de la petite enfance et vous deviendrez des êtres conscients.

Maintenant, nous allons répondre à vos questions.

2 - Bonsoir, vous nous avez parlé de cultiver le bonheur, mais comment nous, humains, pouvons-nous faire la différence entre le bonheur humain, souvent notre bonheur égoïste, et le bonheur tel que celui dont vous nous parlez ?

- Nous allons essayer de te l'expliquer. Le bonheur dont nous vous parlons est très simple. Le bonheur dont nous vous parlons, vous ne vous en lassez jamais. Il prend racine au plus profond de vous et pour pouvoir accéder à ce bonheur, il faut vous dépouiller de tous les voiles qui ne sont pas nécessaires à la vie, de tout un lourd vécu, de toutes choses inutiles qui freinent l'homme, qui l'empêchent d'accéder à un nouveau plan de conscience, de toutes les rancœurs, de toutes les amertumes, de toutes les blessures.

Il faut que vous fassiez toujours don de vous, don de votre amour. Cela n'est pas forcément comme vous l'entendez, sur le plan humain. Pour vous donner un exemple : Lorsque vous voyez une belle fleur, dites-lui simplement :"Tu es belle et je t'aime". Lorsque vous voyez la mer qui n'est pas loin de vous, dites-lui simplement :"Tu es immense et je t'aime". Lorsque vous voyez quelqu'un de malheureux que vous croisez dans la rue, qui n'a aucun rayonnement car la tristesse l'habite, envoyez-lui mentalement des paroles comme cela : "Je mets mon soleil en toi, je mets mon amour en toi, je te donne ma joie, je te donne ma paix".

À chaque instant de la journée, vous pouvez projeter mentalement sur tout ce qui vous entoure cet amour intérieur et cet amour vous reviendra, décuplé. Plus vous projetterez de l'amour sur toutes choses, plus cet amour reviendra sur vous et il vous élèvera à cette nouvelle conscience que nous voulons pour vous.

Apprenez à ne voir chez tous les êtres qui vous entourent que le beau, ne vous attachez pas à leurs limitations, sur leurs coins d'ombre. Apprenez à dire : "S'il m'a fait souffrir, ce n'est point sa faute, c'est qu'il n'a pas compris, c'est qu'il est encore endormi. Alors, que mon amour aille l'éveiller."

Projetez cette énergie immense, ce rayonnement qui vous habite, apprenez à vous en servir, il est à vous. Il existe, vous dormez sur un trésor, sur le seul trésor. Apprenez à vous en servir et à le distribuer généreusement tout autour de vous, apprenez à projeter mentalement. Bien sûr, vous ne pouvez pas rencontrer une personne dans la rue et lui dire tout de go : "Je t'aime". Elle ne comprendrait pas, mais si vous lui dites mentalement, elle le recevra et cela lui sera tout à fait profitable. C'est comme cela que vous vous éveillerez au bonheur. Éveillez cette immense flamme, cet immense Amour qui est en vous, et c'est comme cela que vous apprendrez à devenir des êtres différents et que vous sauverez votre monde. Cela n'est pas facile, mais un virtuose, avant de pouvoir jouer un morceau à la perfection, doit s'exercer, il faut qu'il recommence. Et vous, cela est pareil, vous devez recommencer toujours, jusqu'à ce que quelque chose change, que des portes s'ouvrent au plus profond de vous, et là, vous saurez que vous avez gagné.

Vous saurez que d'un seul coup, vous avez grandi à une autre conscience, que vous n'êtes plus le tout petit bébé qui s'éveille à l'humanité, que vous êtes devenu un petit enfant conscient du rôle important qu'il a à jouer en ce monde. Et cet enfant grandira très vite, aidé par vous-même, bien sûr, par le reflet de tout ce qui va émaner de vous et qui vous sera renvoyé, mais aidé aussi par nous, qui vous prendrons la main, qui vous aiderons.

Voilà ce que nous voulions répondre à ta question. Il y a une multitude de focalisations de l'amour autour de vous : un animal, un arbre, tout ce qui vit, tout ce qui est inerte même, pour parler des minéraux, TOUT, peut recevoir votre amour et TOUT, vous le renverra grandi. C'est comme cela qu'il faut que vous appreniez à fonctionner. Il faut ouvrir les yeux sur votre être profond. Voilà ce que nous voulions vous répondre.

3 - S'il vous plaît, quand nous avons du mal à être positif, faut-il essayer de se forcer à l'être, ou alors, faut-il essayer de se dire :"Non, cela viendra ! Nous restons négatifs pour le moment" ? Merci.

- Nous aimerions bien te dire qu'il faut se forcer à être. Nous allons te dire ceci : Lorsque tu sens venir en toi les pensées négatives, essaie de te mettre à chanter, raconte-toi des histoires qui te feront sourire et rire à l'intérieur. Essaie d'intégrer en toi la joie. Au lieu de t'attrister sur le monde extérieur, sur tout ce qui t'afflige, essaie de voir la beauté, la Lumière, la joie. Essaie de sourire à la vie.

Certes, il faut couper toutes ces émissions de pensées négatives, car elles sont destructrices et elles ont du mal à se décrocher de vous. Vous les avez générées et elles veulent que vous les nourrissiez. Alors, envoyez de la Lumière. Apprenez, réapprenez la joie. Réapprenez à rire et à sourire. Votre monde est devenu si triste. Vous ne connaissez plus les joies candides, vous ne savez plus ce que sont le plaisir, la communication, l'échange. Vous restez seuls avec vous-mêmes. Réapprenez la vie, la joie. Et les émissions de pensées négatives se feront de moins en moins fréquentes.

Ils me montrent l'image de toute une foule aux visages si tristes, si fermés ! Maintenant, ils me montrent la même foule ayant un sourire sur les lèvres, et tout est différent.

- Apprenez à sourire à la vie, et plus vous apprendrez à sourire à la vie, plus la vie vous sourira. Voilà ce que nous voulions répondre à ta question.

4 - Je voudrais savoir : vous parlez beaucoup de l'autre vie de l'évolution de l'âme, mais que penser quand on arrive à surmonter les problèmes et à vivre heureux en fin de compte, à être heureux. Est-ce qu'on évolue quand même ?

- Oui, bien sûr, Dieu ne veut pas forcément un chemin fait de souffrances. Si vous avez une vie heureuse, c'est que dans la vie précédente vous aviez préparé cette vie de bonheur, ou alors vous n'étiez peut-être pas très courageux pour affronter de grandes épreuves.

Mais il ne faut pas rejeter le bonheur. Le bonheur vous est dû et vous pouvez évoluer dans le bonheur. Il ne faut pas avoir un bonheur égoïste. Il faut avoir un bonheur tourné vers les autres. Que ce soit dans le bonheur ou dans la douleur, l'âme évolue si elle sait tirer profit de toutes ses expériences, qu'elles soient positives ou négatives, si ce n'est pas un bonheur égoïste, si elle n'est pas complètement repliée sur elle-même, elle en tirera un grand profit. Si c'est un bonheur égoïste, elle n'en tirera qu'une sécheresse de l'âme. Cela ne la fera pas avancer.

5 - Pourriez-vous parler de la Joie, comment trouver la Joie ?

- Oui. Cette question est importante. La Joie fait partie de l'être humain, mais elle est tellement souvent enfouie sous des tas et des tas de voiles, les contraintes de votre vie, les contraintes journalières du relationnel, du travail, les soucis, que vous ne la voyez plus.

La Joie ne peut se manifester à vous que si vous êtes en paix avec vous-mêmes. La Joie aussi peut entrer en résonance avec ce que vous lisez, avec ce que vous écoutez, avec des programmes de télévision que vous pouvez regarder. Vous suscitez cette joie en vous. C'est à vous à la faire resurgir du plus profond de vous-mêmes, c'est à vous à lui enlever les voiles, afin qu'elle se manifeste.

La Joie fait partie intégrante de l'homme, mais votre société l'a oubliée. La tristesse demeure beaucoup plus que la joie dans le cœur des hommes, mais cela aussi c'est votre vouloir. Et pour pouvoir vivre cet état de joie, il faut prendre la vie du côté positif. Même si vous avez de grands soucis, de grands tourments, de grosses épreuves, remettez-les dans les mains du Père, et laissez s'exprimer la Joie en vous, et vous verrez que toutes ces épreuves, tous ces soucis, s'amenuiseront et puis, comme par miracle, disparaîtront.

Vous avez des personnes qui sont en joie, et dont vous vous dites : cette personne a de la chance, elle n'a aucun soucis, elle n'a aucun problème, et pourtant elle les a comme vous. Mais elle ne laisse pas ses soucis et ses problèmes submerger sa vie. Elle laisse par contre la joie l'éclairer et la guider.

La Joie peut être la sœur jumelle de l'Amour, de la Paix, et tout cela fait la Sagesse. Il faut que vous, hommes de la Terre, manifestiez davantage la joie. Chantez, ayez le courage de danser, de rire. Ce sont des énergies qui vous portent, qui vous élèvent.

Vous n'osez plus ni chanter, ni danser, ni rire, parce que l'on dirait de vous : "Mais qu'est-ce qui lui arrive, il n'est pas équilibré, pourquoi agit-il comme cela ?" Riez, chantez, c'est cela aussi l'Amour. C'est une autre facette de l'Amour. Cela en fait partie.

Il faudra que vous réappreniez la Joie, que vous réappreniez la Vie. La vie telle qu'on vous l'a imposée dans vos civilisations trop bien structurées vous a enlevé toute joie. Alors, réclamez ce qui vous appartient de plein droit. Ne regardez pas, dans votre télévision, les films de violence, les films tristes, les films déstabilisants. Regardez des films qui vous feront rire, qui vous donneront envie de chanter, qui vous donneront un bien-être après les avoir vus.

Lorsque vous vous réunissez entre amis, ayez le courage de rire, de chanter, de danser si cela vous plaît. Vivez la Joie.

Voilà ce que nous voulions vous dire. Nous pourrions vous en dire encore et encore mais nous pensons que vous avez compris l'essentiel de notre réponse.

Apprenez à sourire. Réapprenez à fleurir votre visage par un sourire, c'est essentiel. C'est le cadeau que vous offrirez à l'autre qui vous regarde, c'est le cadeau que vous vous offrirez à vous, c'est le cadeau que vous offrirez au Père. Apprenez, réapprenez à sourire.

Quand vous souriez, c'est votre âme qui s'exprime, et cela est très important

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.

https://etredelumiere.ordi-netfr.com/

 

N'interprète rien

Ne juge rien

N'analyse rien

Ne cherche aucune réponse

Ne pose aucune question

Ne crains rien

Ne refuse rien

Ne résiste à rien

N'écarte rien

N'attends rien

N'attaque jamais

Ne te défends pas

Ne fais rien

 

Sois libre

Sois vigilant

Sois tranquille

Sois attentif

Sois ici et maintenant

Sois présent

Sois Qui tu es

 

Accepte

Pardonne

Aime

Donne

 

Ainsi Tu es dans l'Éternité du Saint Instant Présent

 

Copyright D. Buclet 2017-2018

 

Lorsque tu es un être aimant, tu ne ressens plus le besoin d'agir sans cesse de façon aimante. L'amour n'a pas besoin d'"agir". Faire et être deviennent un. Ainsi, toutes tes actions émanent de l'être aimant, et ces actions sont appropriées en fonction de la situation. Tu seras libre de répondre avec rigueur quand la rigueur est nécessaire, tu seras libre d'être drôle ou sérieux, de répondre avec ton intellect dans une situation ou avec ton cœur dans une autre, d'être confiant en tes réponses parce qu'elles émanent de l'être aimant.

Tu gagneras simplement confiance en toi-même.

Extrait d'Un Cours d'amour

 

 Le non-pardon génère de gros problèmes car le non-pardon est associé à la peur et à la culpabilité. Le non-pardon est la non-acceptation d'une situation, d'une relation ou simplement de ce que nous sommes et des actions que nous avons pu commettre. Il nous faut comprendre que nous sommes en apprentissage au travers de toutes nos expériences. Nous sommes à l'école de la vie, tout comme les élèves qui vont à l'école pour étudier. Il y a des moments où nous sommes très doués et des moments où nous n'arrivons pas à accomplir le devoir qui nous est présenté. Donc nous redoublons, et on nous le présente à nouveau, et ainsi de suite... Mais ce n'est pas grave, l'important est de réussir, c'est-à-dire de dépasser les expérimentations que nous-mêmes avons choisies de vivre dans notre incarnation.

 Mais qu'est-ce réellement que le pardon ? Comment pardonner ?

 Il faut d'abord comprendre notre fonctionnement personnel et ne pas en vouloir à l'autre. Pourquoi en vouloir à l'autre puisque nous savons que l'autre est, en l'occurrence, notre professeur, qu'il est là pour nous faire comprendre ce que nous ne parvenons pas à comprendre ? Au lieu de le remercier, nous l'accablons (même en pensée) parce que nous trouvons qu'il est injuste, qu'il nous fait souffrir, etc. Avons-nous pensé au fait que nous sommes parfois le maître et parfois l'élève d'une personne qui nous est chère ou simplement d'un collègue ou d'une relation, quelle qu'elle soit ? Pensons à quel point l'autre nous est utile dans notre évolution, même s'il y a souffrance ou incompréhension. À partir du moment où nous avons cette réaction, il y a automatiquement évolution ! Quand nous comprenons le « pourquoi », il y a évolution. Si nous le refusons, il y a stagnation ! Il n'y a pas régression car un être ne régresse jamais.

 Il ne nous est pas demandé d'aimer nos tortionnaires, mais nous pouvons comprendre que c'est l'expression de leur propre souffrance. Pensons à ce qu'à pu nous apporter de positif toute personne que nous avons rencontrée et qui été fort désagréable ou même pire, et essayons de penser à tout ce que nous avons pu lui apporter de positif. Si nous avons une relation difficile, les deux seront perdants parce qu'il y aura incompréhension, donc il n'y aura pas pardon, bien évidemment. La première des choses est de pouvoir comprendre tout ce que nous faisons dans notre vie. Même si nous pensons avoir fait erreur, il ne faut surtout pas la considérer comme telle ! Toutes les expériences que nous faisons dans notre vie sont évolutives ! 

 Derrière un comportement complétement irrationnel, de violence voire même de meurtre, nous ne pouvons pas savoir ce que peut vivre l'autre personne et quelle est sa programmation. Si nous en voulons profondément à cette personne, nous ne l'aidons pas parce que nous renforçons sa problématique avec nos pensées et nos comportements.  Parfois, les personnes qui ne parviennent pas à pardonner peuvent générer en elles des désagréments et des dysharmonies importantes ! Comprenons bien : le pardon doit d'abord être fait à soi-même !

Nous parlons souvent du pardon parce que nous devons comprendre qu'on ne doit en vouloir ni à personne, ni à soi-même.

Soyons donc dans l'acceptation qui, automatiquement, génère le pardon ! 

 Du Ciel à la Terre

 

 

Dans l'état de Présence et de non-étiquetage, reconnaître d'autres formes de vie en tant que soi-même est le sens le plus profond de l'Amour.

Connaître l'autre comme (étant) soi-même est le vrai sens de l'Amour.

L'Amour n'est que le fait de savoir l'autre et vous.

 

Eckart Tolle

Bouddha

Le jeune Prince Gautama avait tout pour être heureux.

Un père qui l'adorait, une épouse ravissante, un enfant bien-aimé, et il vivait dans les plaisirs à l'intérieur du palais et des jardins royaux. Le souverain avait ordonné qu'il soit entouré seulement de beauté et de jeunesse. Si une fleur menaçait de se faner, les serviteurs la faisaient disparaître pendant la nuit. Pour le Prince, il n'existait que la joie de vivre, hier, aujourd'hui, demain.

Mais par trois fois,Gautama demanda à voir de l'autre côté des murailles du parc. Et, trois fois, il vit le monde tel qu'il apparaît. Avec la vieillesse, avec la maladie, avec la mort. Ainsi, la jeunesse n'a qu'un temps, la santé ne dure pas toujours, et la vie n'est pas éternelle. Un bonheur dont l'autre face est la souffrance, ne pouvait plus satisfaire Gautama.

Il renonça à tout. Trône, femme, enfant pour chercher, jusqu'à ce qu'il le trouve, le secret d'une félicité éternelle, absolue, sans face négative, transcendant bonheur et malheur, bien et mal, vie et mort, oui et non. Et, le secret, Bouddha l'a découvert et l'a enseigné:
- Si l'homme est malheureux c'est qu'il veut l'être;
- S'il ne veut plus l'être, il peut cesser de l'être.

Chaque homme est responsable de sa souffrance. C'est la faute de l'homme s'il est malheureux alors que son état est vrai, son état naturel, c'est la paix. Il souffre parce qu'il n'a pas ce qu'il veut, ce qu'il désire. Il souffre parce que l'existence lui impose ce qu'il ne veut pas, ce qu'il refuse et ce qu'il craint. Et en quoi en est-il responsable? - En ce qu'il s'identifie à quelque chose ( ego) qui n'est pas vraiment lui, et qui est le centre et le support de la souffrance.

Arnaud Desjardins - Le message des Tibétains

 

 

Le résultat de la leçon que le Fils de Dieu est non coupable est un monde dans lequel il n'y a pas de peur, où tout est éclairé d'espoir et scintille d'une douce amabilité.

Il n'est rien qui ne t'appelle avec tendresse pour être ton ami, et que tu le laisses se joindre à toi. Et jamais un appel ne reste in-entendu, incompris, ou n'est laissé sans recevoir une réponse dans la langue même où l'appel a été fait.

Et tu comprendras que c'était cet appel que chacun et chaque chose au monde a toujours fait ; mais tu ne l'avais pas perçu tel qu'il était. Et maintenant tu vois que tu faisais erreur.

Tu étais trompé par les formes dans lesquelles l'appel était caché. Et ainsi tu ne l'avais pas entendu, et tu avais perdu un ami qui avait toujours voulu faire partie de toi.

Ce tendre appel éternel de chaque partie de la création de Dieu vers le tout, est entendu de par le monde qu'apporte cette deuxième leçon. 

 

UCEM CH 31 I 8

30 avril 2016

La vraie liberté

Très chers,

Nous venons à vous aujourd’hui pour attirer votre attention sur une leçon très importante que peu d’entre vous ont apprise jusqu’ici. Nous vous observons prendre des décisions et établir des listes en pensant savoir ce qui est le mieux pour vous-mêmes. Comme vos petits désirs sont innocents et n’ont aucun sens ! Il y a une autre manière de fonctionner sur terre qui est bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

Lorsque vous lâchez prise de vos désirs personnels et de vos vains souhaits individuels, il y a ouverture d’une vaste dimension et de tout un autre monde de possibilités. La seule condition est qu’il vous faut complètement lâcher tout ce que vous croyez vouloir et tout ce dont vous croyez avoir besoin. Les quatre petits mots magiques sont : « lâcher prise » et « laisser Dieu ». Ces mots ouvrent la porte à la Création Divine.

Prenons un exemple. Supposons que vous recherchiez un nouveau lieu de vie. Eh bien allez-y, faites votre liste et visualisez votre « lieu parfait ». Bien entendu, il vous faut un jardin, cinq chambres et un studio pour poursuivre vos projets créatifs. Mais en avez-vous vraiment besoin ? Puis demandez-vous si vous savez vraiment ce que vous voulez et, ce qui est plus important, si vous savez vraiment ce dont vous avez besoin.

Savez-vous ce que sera votre vie dans une minute, une heure, un jour, un mois ou une année ? Bien sûr que non, alors comment pouvez-vous savoir ce dont vous allez avoir besoin ? Vous pouvez penser savoir ce que vous voulez ou ce dont vous avez besoin dans l’instant présent, mais cela peut changer l’instant d’après !

Une fois que vous en venez à réaliser que vous ne pouvez connaître la Volonté de Dieu, vous entrez dans une autre façon d’être. Chaque fois que vous pensez savoir ce qui est le meilleur pour vous-même ou pour une autre personne, posez-vous la question :

Est-ce que je sais vraiment ce dont j’ai réellement besoin

ou ce dont cette personne a réellement besoin ?

La réponse est toujours non ! Lorsque vous réalisez cela, vous cédez le pas et vous faites taire la volonté de votre ego. A ce moment-là vous permettez à la création de prendre les rênes pour vous donner exactement ce dont vous avez besoin. Ce sera toujours profondément mieux que tout ce que vous pourriez imaginer.

Alors allez-y. Faites votre liste et visualisez votre futur. Puis mettez tout cela  à la corbeille et rappelez-vous la seule chose que vous voulez vraiment :

Que la volonté de Dieu soit faite dans ma vie.

Ce désir est le seul vrai désir que vous avez besoin d’avoir. Lorsque vous avez n’importe quel autre désir, demandez-vous à nouveau simplement : « Est-ce que je sais vraiment ce dont j’ai besoin et ce qui est le meilleur pour moi ? » Vous allez immédiatement réaliser que vous ne le savez pas, que vous ne pouvez pas le savoir et que vous ne savez vraiment rien. Cette réalisation va vous donner un pouvoir incontestable et susciter un grand éclat de rire tandis que vous observez votre esprit tenter de prendre le contrôle de votre vie.

Pourquoi essayer de conduire votre propre voiture alors que la route céleste s’étend juste devant vous ? Laissez Dieu prendre le volant. Vous aurez alors tout ce dont vous avez besoin maintenant et pour toujours.

Vous pouvez vous détendre à présent. La vie vient de devenir beaucoup plus simple !

La volonté de Dieu est tout ce que je veux.

 

Message de la Voix, reçu par Phoebe Lauren. Phoebelauren.com

Traduction française : Sylvain du Boullay

 

 

"Tu n'as pas besoin d'avoir peur que la Cour supérieure te condamne. Elle rejettera tout simplement les accusations contre toi. Il n'y a pas d'accusation qui tienne contre un enfant de Dieu, et chaque témoin de la culpabilité des créations de Dieu porte un faux témoignage contre Dieu Lui-même. Fais appel avec joie de tout ce que tu crois à la Propre Cour supérieure de Dieu, parce qu'elle parle pour Lui et donc véritablement. Elle rejettera les accusations contre toi, quel que soit le soin que tu as mis à les fabriquer. Les accusations sont peut-être à toute épreuve, mais pas à l'épreuve de Dieu. Le Saint-Esprit ne les entendra pas, parce qu'Il ne peut témoigner que véritablement. Son verdict sera toujours : "À toi le Royaume", parce qu'Il ta été donné pour te rappeler ce que tu es."

 

Extrait du texte UCEM

usm5M.jpeg

 

 

 

"Quiconque vous rencontrez est la bonne personne.

Peu importe ce qui est arrivé, c'est la seule chose qui pouvait arriver.

Chaque moment est le bon moment.

Ce qui est terminé est terminé."


Soyez bon pour vous-mêmes.
Aimez de tout votre être.
Soyeux toujours heureux.

 

 


Tout est déjà donné

Tout est déjà reçu

 

Tout est déjà aimé

Tout est déjà amour

 

Tout est déjà loué

Tout est déjà louange

 

Tout est déjà béni

Tout est déjà bénédiction

 

Rien n'est arrivé

Rien n'est à craindre

 

Choisis maintenant

L'unique Réalité

La Liberté

L'Amour

La Joie

 

Tu es déjà rentré

Tu n'es jamais parti

Puisque tu Es

P1000453.JPG


Copyright J M Daniel Buclet 2016-2017-2018