Association 14

Loi

Il s'agit des lois de la spiritualité, que l'on appelait autrefois la métaphysique (par exemple la loi de réciprocité ou du donner-recevoir, ou la foi : "il nous est fait selon notre foi").

 

Lorsque tu es un être aimant, tu ne ressens plus le besoin d'agir sans cesse de façon aimante. L'amour n'a pas besoin d'"agir". Faire et être deviennent un. Ainsi, toutes tes actions émanent de l'être aimant, et ces actions sont appropriées en fonction de la situation. Tu seras libre de répondre avec rigueur quand la rigueur est nécessaire, tu seras libre d'être drôle ou sérieux, de répondre avec ton intellect dans une situation ou avec ton cœur dans une autre, d'être confiant en tes réponses parce qu'elles émanent de l'être aimant.

Tu gagneras simplement confiance en toi-même.

Bouddha

Le jeune Prince Gautama avait tout pour être heureux.

Un père qui l'adorait, une épouse ravissante, un enfant bien-aimé, et il vivait dans les plaisirs à l'intérieur du palais et des jardins royaux. Le souverain avait ordonné qu'il soit entouré seulement de beauté et de jeunesse. Si une fleur menaçait de se faner, les serviteurs la faisaient disparaître pendant la nuit. Pour le Prince, il n'existait que la joie de vivre, hier, aujourd'hui, demain.

Mais par trois fois,Gautama demanda à voir de l'autre côté des murailles du parc. Et, trois fois, il vit le monde tel qu'il apparaît. Avec la vieillesse, avec la maladie, avec la mort. Ainsi, la jeunesse n'a qu'un temps, la santé ne dure pas toujours, et la vie n'est pas éternelle. Un bonheur dont l'autre face est la souffrance, ne pouvait plus satisfaire Gautama.

Il renonça à tout. Trône, femme, enfant pour chercher, jusqu'à ce qu'il le trouve, le secret d'une félicité éternelle, absolue, sans face négative, transcendant bonheur et malheur, bien et mal, vie et mort, oui et non. Et, le secret, Bouddha l'a découvert et l'a enseigné:
- Si l'homme est malheureux c'est qu'il veut l'être;
- S'il ne veut plus l'être, il peut cesser de l'être.

Chaque homme est responsable de sa souffrance. C'est la faute de l'homme s'il est malheureux alors que son état est vrai, son état naturel, c'est la paix. Il souffre parce qu'il n'a pas ce qu'il veut, ce qu'il désire. Il souffre parce que l'existence lui impose ce qu'il ne veut pas, ce qu'il refuse et ce qu'il craint. Et en quoi en est-il responsable? - En ce qu'il s'identifie à quelque chose ( ego) qui n'est pas vraiment lui, et qui est le centre et le support de la souffrance.

Arnaud Desjardins - Le message des Tibétains

30 avril 2016

La vraie liberté

Très chers,

Nous venons à vous aujourd’hui pour attirer votre attention sur une leçon très importante que peu d’entre vous ont apprise jusqu’ici. Nous vous observons prendre des décisions et établir des listes en pensant savoir ce qui est le mieux pour vous-mêmes. Comme vos petits désirs sont innocents et n’ont aucun sens ! Il y a une autre manière de fonctionner sur terre qui est bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

Lorsque vous lâchez prise de vos désirs personnels et de vos vains souhaits individuels, il y a ouverture d’une vaste dimension et de tout un autre monde de possibilités. La seule condition est qu’il vous faut complètement lâcher tout ce que vous croyez vouloir et tout ce dont vous croyez avoir besoin. Les quatre petits mots magiques sont : « lâcher prise » et « laisser Dieu ». Ces mots ouvrent la porte à la Création Divine.

Prenons un exemple. Supposons que vous recherchiez un nouveau lieu de vie. Eh bien allez-y, faites votre liste et visualisez votre « lieu parfait ». Bien entendu, il vous faut un jardin, cinq chambres et un studio pour poursuivre vos projets créatifs. Mais en avez-vous vraiment besoin ? Puis demandez-vous si vous savez vraiment ce que vous voulez et, ce qui est plus important, si vous savez vraiment ce dont vous avez besoin.

Savez-vous ce que sera votre vie dans une minute, une heure, un jour, un mois ou une année ? Bien sûr que non, alors comment pouvez-vous savoir ce dont vous allez avoir besoin ? Vous pouvez penser savoir ce que vous voulez ou ce dont vous avez besoin dans l’instant présent, mais cela peut changer l’instant d’après !

Une fois que vous en venez à réaliser que vous ne pouvez connaître la Volonté de Dieu, vous entrez dans une autre façon d’être. Chaque fois que vous pensez savoir ce qui est le meilleur pour vous-même ou pour une autre personne, posez-vous la question :

Est-ce que je sais vraiment ce dont j’ai réellement besoin

ou ce dont cette personne a réellement besoin ?

La réponse est toujours non ! Lorsque vous réalisez cela, vous cédez le pas et vous faites taire la volonté de votre ego. A ce moment-là vous permettez à la création de prendre les rênes pour vous donner exactement ce dont vous avez besoin. Ce sera toujours profondément mieux que tout ce que vous pourriez imaginer.

Alors allez-y. Faites votre liste et visualisez votre futur. Puis mettez tout cela  à la corbeille et rappelez-vous la seule chose que vous voulez vraiment :

Que la volonté de Dieu soit faite dans ma vie.

Ce désir est le seul vrai désir que vous avez besoin d’avoir. Lorsque vous avez n’importe quel autre désir, demandez-vous à nouveau simplement : « Est-ce que je sais vraiment ce dont j’ai besoin et ce qui est le meilleur pour moi ? » Vous allez immédiatement réaliser que vous ne le savez pas, que vous ne pouvez pas le savoir et que vous ne savez vraiment rien. Cette réalisation va vous donner un pouvoir incontestable et susciter un grand éclat de rire tandis que vous observez votre esprit tenter de prendre le contrôle de votre vie.

Pourquoi essayer de conduire votre propre voiture alors que la route céleste s’étend juste devant vous ? Laissez Dieu prendre le volant. Vous aurez alors tout ce dont vous avez besoin maintenant et pour toujours.

Vous pouvez vous détendre à présent. La vie vient de devenir beaucoup plus simple !

La volonté de Dieu est tout ce que je veux.

 

Message de la Voix, reçu par Phoebe Lauren. Phoebelauren.com

Traduction française : Sylvain du Boullay

 

"Quiconque vous rencontrez est la bonne personne.

Peu importe ce qui est arrivé, c'est la seule chose qui pouvait arriver.

Chaque moment est le bon moment.

Ce qui est terminé est terminé."


Soyez bon pour vous-mêmes.
Aimez de tout votre être.
Soyeux toujours heureux.