Association 14

meditation

Les textes de méditation enseignent neuf méthodes pour cultiver l'attention, établir l'esprit dans l'équanimité et le rendre plus stable. Rappelons que dans ce cas, la pleine conscience consiste à rester sans cesse attentif à l'objet de concentration choisi.

1) Concentrer l'esprit, même si ce n'est que "brièvement" au début, sur un objet, conformément aux instructions, en évitant qu'il ne se laisse entraîner par des images ou des pensées discursives.

2) Poser l'esprit "continuellement" sur cet objet, pendant une période de temps accrue, sans tomber dans la distraction. Pour y parvenir, il faut se rappeler très clairement les enseignements sur la façon de maintenir l'esprit concentré sur son support, les garder en mémoire, et les mettre en pratique avec soin. Si l'on applique ces instructions avec vigilance, on sera en mesure de reconnaître la distraction sur-le-champ.

3) Poser l'esprit " de façon répétée" en vérifiant à intervalles réguliers s'il demeure sur son objet et en l'y ramenant rapidement chaque fois que l'on s'aperçoit que la distraction
l'en a écarté. Pour cela, il faut reconnaître que l'esprit a été distrait, identifier l'émotion ou la pensée qui a provoqué cette distraction et mettre en oeuvre l'antidote approprié. Peu à peu, on devient capable de maintenir l'esprit calme et stable pendant de plus longues périodes de temps, tout en gardant une concentration plus claire.

4) Poser l'esprit " avec soin " : plus l'esprit est ferme, plus il est précisément concentré, plus on est enclin à méditer. Même si l'attention n'est pas encore parfaite, on arrive à ne plus perdre complètement le support de sa méditation, et on est libéré des formes les plus perturbantes de l'agitation mentale.

5) "Maîtriser l'esprit" : Lorsque la concentration parvient à se stabiliser, elle risque parfois de se transformer en une torpeur subtile. Dans ce cas, on ravive l'acuité et la clarté de la présence éveillée et on renouvelle l'inspiration et l'enthousiasme en considérant les bienfaits de la concentration parfaite ( Samadhi ).

6) "Pacifier l'esprit ": à force de raviver cette acuité, celle-ci peut engendrer une agitation mentale qui déstabilise la concentration et prend la forme d'une petite conversation discrète en arrière-plan de l'attention. le fait de considérer alors les écueils de l'agitation et de la distraction permet de calmer l'esprit et de le rendre clair et limpide, à l'image d'un son pur émis par un instrument de musique bien accordé.

7) "Pacifier complètement" l'esprit en ayant recours à l'attention soutenue et enthousiaste afin d'abandonner tout attachement aux expériences méditatives. Celles-ci peuvent revêtir plusieurs aspects tels que la félicité, la clarté ou l'absence de pensées discursives, et se traduire aussi par des mouvements spontanés d'allégresse ou de tristesse, de confiance inébranlable ou de peur, d'exaltation ou de découragement, de certitude ou de doute, de renoncement aux choses de ce monde ou de passion, de dévotion intense ou de vues négatives.

Toutes ces expériences peuvent survenir sans raison apparente. Elles sont le signe que des changements profonds se produisent dans notre esprit. Il faut se garder de s'identifier à ces expériences et ne pas leur accorder plus d'importance qu'aux paysages que l'on voit défiler par la fenêtre d'un train.
Grâce à l'attention parfaitement pacifiée, ces expériences s'évanouiront d'elles-mêmes sans troubler l'esprit, et celui-ci connaîtra alors une profonde paix intérieure.

8) " Garder l'attention concentrée en un point" : Après avoir éliminé la torpeur et l'agitation mentale, garder l'attention stable et claire sur un point pendant toute la séance de méditation. L'esprit est alors comme une lampe protégée du vent, dont la flamme stable et lumineuse, éclaire au maximum de ses capacités. Il suffit d'un effort minimal, au début de la séance de méditation pour établir l'esprit dans le flux de la concentration où il se maintient ensuite sans difficulté, demeurant dans son état naturel, libre de contraintes et de perturbations.

9) " Reposer dans un état de parfait équilibre " : Lorsque l'esprit est pleinement familiarisé avec la concentration sur un seul point, il demeure dans un état d'équanimité qui advient spontanément et se perpétue sans effort.

L'art De La Mediation. Matthieu Ricard